E.P.I. Équipement de protection individuelle

LES ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE (EPI)

Avec E.P.I. (Equipements de Protection Individuelle) nous désignons tous les produits dont l’objectif est de préserver la sécurité de la personne qui les utilise des risques pour l’intégrité et la santé, principalement dans l’environnement de travail, mais aussi à la maison, dans les sports et les loisirs.
Elles diffèrent de celles du D.P.C. (Dispositifs de protection collective) par conception et définition.
Alors qu’en fait un seul D.P.C. protège un groupe d’individus, un E.P.I. s’occupe exclusivement de la protection de la seule personne qui l’utilise.
Le Décret législatif n° 81/2008, Loi consolidée sur la sécurité au travail, établit que le E.P.I. utilisé dans le domaine du travail doit être conforme aux dispositions du Décret législatif n° 475/92, et établit comme E.P.I. « tout équipement destiné à être porté et tenu par le travailleur dans le but de le protéger contre un ou plusieurs risques susceptibles de menacer sa sécurité ou sa santé au travail, ainsi que tout complément ou accessoire destiné à cette fin » (art. 74, alinéa 1 du Décret législatif 81/2008).
En outre, le décret législatif 81/2008 prévoit l’utilisation du E.P.I. uniquement lorsqu’il n’est pas possible d’éliminer complètement le risque, c’est-à-dire lorsque l’adoption de dispositifs de protection collective ne suffit plus à garantir l’exclusion totale des facteurs dangereux dans l’activité professionnelle.
Les caractéristiques et les tâches d’un dispositif de protection individuelle sont essentielles, mais inflexibles :
Il doit être adapté aux risques qu’il est appelé à prévenir, sans toutefois constituer un danger pour la personne qui l’utilise.
Il doit être adapté aux conditions du lieu de travail.
Elle doit tenir compte de tous les besoins fonctionnels, ergonomiques, physiologiques et de santé du travailleur.
Il doit porter le marquage CE, une indication de conformité aux exigences minimales de santé et de sécurité établies par le décret législatif.
Selon le degré de danger pour lequel ils sont conçus, les E.P.I. sont divisés en trois catégories :
CATEGORIE I :
Cela inclut les dispositifs faciles à fabriquer et destinés à protéger contre les dommages mineurs.

Ils sont généralement autocertifiés par le fabricant.
CATEGORIE II :
Il comprend tous les dispositifs conçus pour faire face aux risques pouvant impliquer les yeux, les mains, les bras et le visage.
Un prototype est d’abord produit, puis certifié et notifié par un organisme de contrôle autorisé.
CATEGORIE III :
Annonce parmi ses rangs les appareils de conception la plus complexe, réservés à la protection des utilisateurs qui ont à faire face à des risques de mort ou de blessure grave.
Il comprend le E.P.I. pour les voies respiratoires et pour la protection contre les agents chimiques agressifs et toxiques, les harnais et, en général, tous les dispositifs antichute, à l’exception des casques.
Dans ce cas, l’organisme de contrôle autorisé qui certifie et notifie le prototype, est également responsable de la vérification des processus de production eux-mêmes.
Chaque E.P.I. doit être accompagné d’un manuel d’instructions pour une utilisation et une conservation correctes, qui indique également la méthode d’entretien appropriée, la catégorie à laquelle il appartient, les restrictions d’utilisation – éventuellement rédigées dans les langues officielles du pays dans lequel il est utilisé – et la date d’expiration relative (le cas échéant).
Si, en fait, un E.P.I. avec une date d’expiration n’est pas utilisé, il est nécessaire que l’utilisateur vérifie régulièrement l’usure du produit afin de le remplacer s’il n’est plus adapté.

Show Filters

Affichage de 1–30 sur 39 résultats

Show Filters

Affichage de 1–30 sur 39 résultats